En peinture, il n’y a pas de formule, surtout pour l’aquarelle. Tout est réalisable. Voici des conseils et astuces à suivre si vous souhaitez vous lancer dans une création d’aquarelle ou si vous souhaitez enrichir vos expériences. N’hésitez pas à les mettre en pratique pour vous exercer et pour pouvoir apporter une touche particulière à vos réalisations.

Quelques conseils pour commencer à peindre une aquarelle

Pour commencer dans votre création d’aquarelle, tout d’abord, ne vous laissez pas tout simplement guider par votre intuition, au risque de vous décourager rapidement. Exercez-vous en suivant des stages ou des cours. Pour ce faire, vous pourrez intégrer des associations ou choisir des altiers pas loin de chez vous qui se spécialisent dans le domaine de l’aquarelle. Sinon, vous pourrez recourir à l’utilisation d’un livre pédagogique qui fournit le plus d’astuces et conseils. En ce qui concerne les sujets, en étant débutant, commencez par imiter une création, celle-ci ayant été réalisée avec une technique déjà interprétée. D’ailleurs, ce sera plus facile pour vous, au lieu d’inventer. Ensuite, petit à petit, vous pourrez partir d’une photo et continuer par peindre en extérieur en décrivant des paysages ou la nature. Notez qu’en étant novice, c’est une erreur de vouloir commencer avec des sujets renfermant de la perspective si vous n’en n’avez pas une perception précise, ni avec des personnages ou des portraits qui sont des sujets difficiles.

Les clés de la réussite : avoir du bon matériel et de la persévérance

Avant tout, tâchez d’avoir du matériel de qualité, notamment pour vos pinceaux et votre papier. En effet, avec du matériel bas de gamme, votre création d’aquarelle peut ne pas être une réussite. En outre, trouvez des peintures extra-fines. Et comme il a été dit plus haut, commencez par une imitation. Mais si vous voulez jouer sur votre intuition, choisissez des sujets à la hauteur de votre niveau. De cette manière, vous aurez un résultat acceptable, dès le commencement. Ensuite, vous devez vous exercer de temps en temps si vous souhaitez évoluer vers des créations particulières et plus compliquées, tout en sachant que vous pourrez avoir des fois des résultats pas souhaitables aussi. Mais, dans de telles situations, ne paniquez pas et n’insistez pas à y faire des retouches. Le mieux serait de recommencer car peindre une aquarelle c’est aussi un loisir.

Quels pinceaux choisir ?

Sachez qu’avec la pratique de l’aquarelle, il n’y a pas de règles. Les différents types de pinceaux que vous pourrez utiliser sont : les pinceaux petits-gris, les synthétiques, les pinceaux à poils de martre et le gulliver. Les pinceaux petits-gris sont les pinceaux type des aquarellistes. Ils présentent une conservation d’eau assez importante. En les utilisant, vous pourrez réaliser des traits fins si vous utilisez la pointe, mais également des traits épais. Grâce à leur grande réserve, ils peuvent contenir une quantité d’eau assez conséquente. Ils sont parfaits pour aspirer les excès d’eau par capillarité. Ils peuvent laisser tomber des gouttes grâce à leur charge en eau. Toutefois, ils sont tous un peu mous. Les pinceaux synthétiques sont également de plus en plus utilisés par les aquarellistes. Leur plus, par rapport aux petits-gris, réside dans le fait qu’ils présentent une rétention d’eau assez faible, ce qui les rend plus fermes. Vous les utiliserez si vous voulez additionner des pigments bruts qui fuseront moins dans le mouillé. Ils sont parfaits pour réaliser des dessins dans le flou et pour ouvrir des blancs.  Les pinceaux à poils de martre, eux, sont fermes et présentent une rétention d’eau plus importante que celle des synthétiques. Enfin, le gulliver, lui, est qualifié de pinceaux « vifs » et « agités ». Ils seront utilisés dans des travaux particuliers et libres comme ceux utilisant la technique du filet d’eau ou du pigment brut établi habilement dans le mouillé.