Les spécificités de la peinture à l’aquarelle sont la luminosité et la transparence. Pratique et rapide, elle fait partie des techniques les plus utilisées en illustration, en mettant en valeur la combinaison de couleurs éclatantes et astucieuses. Pour de plus amples informations, vous verrez plus en détail dans cet article les spécificités de l’aquarelle.

Les caractéristiques de l’aquarelle

L’aquarelle est une peinture à l’eau basée uniquement sur la transparence des couleurs. Avec un caractère réversible, une fois sèche, elle se dilue au contact de l’eau, ce qui fait toute sa fragilité.  Ainsi, vous devez savoir maîtriser vos dosages d’eau et de couleurs, afin d’éviter de diluer la couche précédente. L’une des spécificités de la peinture à l’aquarelle est le séchage rapide. En fait, elle se sèche vite, juste le temps que l’eau s’évapore. Et comme elle se travaille en couche extrêmement fine, ne perdez pas beaucoup de temps à la réaliser. Par ailleurs, si les couleurs semblent lumineuses, c’est que les rayons de lumière pénètrent sur la surface blanche du papier. Ainsi, les pigments sont filtrés, ce qui créera un effet optique, différemment des techniques traditionnelles avec lesquelles la lumière se réfléchit directement sur les pigments.

Les techniques adoptées dans l’aquarelle

Lorsque vous faites de la peinture à l’aquarelle, vous distinguerez deux techniques de base que vous pourrez associer dans un même  travail. Il y d’abord la technique dans le mouillé qui permettra au peintre d’obtenir des surfaces aux couleurs vives, de réaliser des retraits de peinture, sans abîmer le support, et de faire fusionner les couleurs. Ceux qui veulent exploiter cette technique doivent connaitre que son apprentissage est long car elle exige de la bonne maîtrise du cycle de l’eau sur le papier. La deuxième technique est celle dite « sèche ». Elle est la plus ancienne. Elle consiste à étaler la peinture très diluée sur un support, en laissant transparaître la couleur de fond. Cette technique ancienne donnera du caractère et de la présence à votre œuvre. En résumé, rapidité d’exécution et bonne durabilité dans le temps, tels sont les mots pour spécifier la peinture à l’aquarelle, mais, bien sûr, à condition d’utiliser des matériels adaptés.

Comment appliquer une aquarelle ?

Si vous envisagez de vous y mettre, soit vous l’appliquez sur un support sec, soit vous la mouillez avec une brosse ou une éponge. C’est une technique qui se travaille avec délicatesse car les couches ou les mélanges sont nombreux. Et moins la lumière se réfléchit, plus la couleur se ternit. C’est pourquoi ses supports se limitent sur du papier blanc car en plus d’être absorbant, la blancheur du papier est indispensable, pour l’éclat des couleurs. Sachez aussi qu’en aquarelle, les couleurs s’appliquent par superposition. Pour cela, vous devez commencer par la couleur la plus claire en allant vers la plus foncée. Mais attention ! Le blanc n’est pas utilisé comme couleur, ce sont les zones vierges du papier qui sont conservées. Enfin, les mélanges ne s’effectuent que sur un support mouillé, afin de sublimer davantage les couleurs.