Un peintre, un aquarelliste, un dessinateur, tels sont les mots pour définir l’artiste franco-chinois Sanyu. En tant que pluridisciplinaire, il arrive à se libérer de l’art traditionnel asiatique en se basant sur la modernité. Pour vous informer beaucoup plus sur le portrait de profil de Sanyu, découvrez les spécificités de ses œuvres d’art.

Biographie du peintre

Sanyu, connu sous le nom de Chang Yu, est né le 14 octobre 1901 en Chine et décédé le 12 aout 1966 à Paris. Ce peintre Franco-chinois est reconnu pour avoir porté la tradition picturale de son pays au seuil de la modernité. Arrivé à l’âge de 20 ans à Paris, il fait partie des premiers jeunes artistes Chinois qui ont bénéficié d’un programme d’études en France. Plutôt que de s’inscrire à l’Ecole Nationale des Beaux-arts, il  préfère suivre les cours traditionnels de l’Académie de la Grande Chaumière. Favorisant les environnements d’apprentissage moins traditionnels, Sanyu adore créer des portraits de gens qui l’entourent. Il a réalisé un ensemble d’aquarelles dont « Femme au carnet de dessin » et des peintures de natures mortes à l’huile, pour ne citer que « Roses dans un vase blanc », en 1931. En résumé, la majorité des préoccupations de ce peintre Chinois réside dans l’étude du nu, un art dans lequel il a évoqué des œuvres à la fois harmonieuses, figuratives et paisibles.

Des techniques surprenantes

L’artiste est réputé par ses techniques surprenantes, à travers des tableaux nus. En approfondissant toutes les facettes du corps nu, il parvient à surprendre ses spectateurs, non seulement dans l’intimité représentée mais aussi dans sa propre intimité. Vous pourrez apercevoir dans sa toile « Nu debout », par exemple, la disproportion du corps pour exprimer tout son amour, surtout pour les femmes de grandes tailles. A la fin des années 40, ses créations se teintent d’un modernisme inattendu et offrent de réelles merveilles. Ses toiles nues deviennent à la fois expressives, graphiques et plus monumentales. La peinture « Chrysanthèmes dans un vase en verre » en 1950 est, par exemple, le témoin de sa maturité artistique.

Quelques œuvres d’art du peintre

Grâce à sa maîtrise des formes et des couleurs, le portrait de profil de Sanyu est parfois appelé le Matisse chinois. C’est pourquoi, en 1930, il est connu à travers la toile « Paysages aux hirondelles ». Vous y découvrirez le style simpliste et minimaliste de l’artiste. Le frottage du fond et la couleur ont été soigneusement pensés pour rappeler le vaste ciel et ses mystères. Il y a également « Femme en rouge », l’une des toiles les plus emblématiques de Sanyu. Vous y décèlerez l’effet d’un naturel détendu que vous retrouverez dans de nombreuses œuvres de l’artiste. En 1955, il a réalisé « Lotus et poissons rouges », une composition très délicate pour évoquer des paysages, des fleurs et des petits poissons dans l’eau. Les formes simplifiées affirment la sensibilité minimaliste du fantaisiste.